Christophe Galtier, le défi de sa vie ?

Si ce n’est pas encore officiel, cela ne fait quasiment plus de doute. Selon plusieurs sources, le Paris Saint Germain va bientôt annoncer Christophe Galtier comme le nouvel entraineur. Le marseillais est donc celui qui a été choisi par Luis Campos pour entamer cette nouvelle ère. Le triple meilleur entraineur de ligue 1 (2013, 2019 et 2021) se retrouve face au plus grand défi de sa carrière : entrainer une équipe taillée pour gagner la ligue des champions. Saura-t-il gagner le respect de son groupe ? Si beaucoup de supporters émettent des réserves du fait de sa très faible expérience du très haut niveau, lui en tout cas s’estime être à la hauteur.

Le contre-exemple Rafa Benitez

Nous sommes le 3 juin 2015, Rafael Benitez vient d’être nommé entraineur du Real Madrid à la place de Carlo Ancelotti. Limogé quelques semaines plus tôt. La presse pro madrilène et les supporters sont unanimes. L’espagnol alors âgé de 55 ans est l’homme idoine. Il a gagné deux titres de champions d’Espagne et une coupe de l’UEFA avec Valence. Une ligue des champions avec Liverpool avec une finale d’anthologie face au Milan AC. Une ligue Europa avec Chelsea, bref. Un palmarès long comme le bras digne d’un entraineur du Real Madrid. Mais très vite, Rafa Benitez se met à dos son vestiaire. D’abord, il refuse de qualifier Cristiano Ronaldo de « meilleur joueur du monde » face à la presse. Ensuite, Réputé pour être un coach défensif et très tactique, il n’hésite pas à pointer du doigt publiquement les errements défensifs de Sergio Ramos lors du match nul face à l’atletico Madrid (1-1). Aussi, ayant des joueurs comme Kroos, Modric, James Rodriguez et Isco, il refuse de laisser libre cours à leur créativité. Il avoue lui-même au micro de Marca avoir dit à Modric « lorsque vous avez une passe simple à faire de l’intérieur du pied… vous devez la faire de l’intérieur plutôt que de l’extérieur, car cela devient plus facile pour votre partenaire ». Avec son vestiaire à dos, impossible d’enchainer les bons résultats. Situation qui lui vaudra son limogeage début janvier 2016. Son remplaçant Zinedine Zidane, gagnera cinq mois plus tard la ligue des champions.

Galtier, entrer dans une autre dimension

Car oui, beaucoup d’observateurs et de supporters ne le pensent pas tailler pour le poste. D’autres doutent même de ses capacités à tenir tête aux stars du vestiaire. Mais en observant le cas de Benitez au Real Madrid, une solution pour Christophe Galtier peut être justement de ne pas tenir tête aux stars mais plutôt d’être un leader. Sans tomber dans la câlinothérapie évidemment mais être ce leader charismatique qui va rappeler à Neymar le joueur qu’il était y a cinq ans à son arrivée au PSG. Ce leader qui va redonner confiance à son groupe. Celui qui va redonner à ses joueurs le plaisir de jouer au football. Leur donner envie de jouer les uns pour les autres. En d’autres termes, instaurer un vrai esprit collectif à son groupe. Faire comprendre à ses joueurs qu’ils sont capables de réaliser de grandes choses. Car il est bien là le défi de Christophe Galtier, être le premier entraineur à remporter la ligue des champions avec le Paris Saint Germain. Réussir là où de nombreux entraineurs dont Carlo Ancelotti ont échoué enfin pour changer de dimension. Et c’est tout ce que nous pouvons lui souhaiter.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*